750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

reflexions

Se frayer un chemin de liberté : pas toujours facile

( bientôt la moisson du blé :))

La photo date d'hier. Ils ont moissonné le blé toute la nuit :). Avec la nature ça va vite !

Comme vous le savez j'ai été affectée d'un cancer, un cancer pas très invasif, stade 1 etc mais un cancer quand même( 100 pourcents chance de survie, peu de chances de rechute)

J'essaye de faire un travail sur moi mais je crois que je suis un haut potentiel alors il y a des trucs qui sont assez difficile pour moi.

Comme avoir confiance en moi et en l'autre. Je me laisse toujours impressionner par les autres et me dévalorise. Moi je fais très facilement confiance aux autres et j'ai pour principe de croire tout ce qu'ils disent même si les autres disent que c'est des conneries. J'ai ainsi été initiée aux plantes avant tout le monde par le livre de Maria Treben. J'ai cru en elle. J'ai regardé sa photo sur le livre et j'ai cru ce qu'elle écrivait.

J'ai cru d'autres à tort. Mais même si ces personnes mentaient ou abusaient j'ai pu bénéficier d'autres bons côtés de leur personne qui m'ont fait avancer. Il faut arriver à combattre les abus, à éviter les dérives. ça demande de l'énergie mais c'est possible quand on a conscience du problème.

Je n'ai pas grande confiance en mes capacités. Il est vrai que je fais toujours bouger de l'air alors...:)

Pour le cancer j'avais fait un article sur la sexualité. Bon avec ce sujet on peut s'arranger surtout si on a de l'imagination sans même faire de mal ou peiner les autres. Et ces choses doivent rester privées. Pour moi c'était une hygiène. Oui...ça peut en être une. Il faut écouter son corps. Et savoir vivre vos émotions dans le corps et pas dans le mental. Ressentir les choses. Pour moi qui suis beaucoup dans le mental le livre audio "le pouvoir du moment présent m'aide beaucoup" ainsi que ma thérapie avec ma psycho sommo thérapeuthe. Et j'arrive à faire vivre un peu les émotions dans mon corps.

L'erreur que j'ai faite dans ma maladie  c'est que je cherchais à trop aller dans le sens des autres, à trop m'adapter aux autres, je me faisais passer après eux. J'aime faire plaisir. Mais il ne faut pas oublier ses désirs à soi et trop vouloir arranger l'autre au bout d'un moment on le paye.

L'exercice de la liberté est un exercice de solitude. On nait et on meurt seul. Il faut savoir perdre et perdre ce à quoi on tient le plus. Perdre et risquer. Chez moi le risque est toujours calculé. Mais je risque et je perds. Il faut savoir rester libre et rendre leur liberté aux autres. Les autres vous côtoient par choix. Personne ne peut les forcer à être dans votre vie mais personne en peut vous forcer vous à rester dans la leur non plus. L'essentiel est que tout le monde aille bien.

C'est vrai en général je tombe de haut après avoir pris un gros risque. Mais j'ai toujours un petit gain sur la situation d'avant même s'il n'est pas immédiat.

Alors c'est dur de vivre au quotidien avec tous ces risques et ces peurs de perdre ce qu'on aime. Oui on y arrive quand on espère et arrive à faire confiance en l'avenir.

"Demain est un autre jour" disait mon grand-père et moi je dis ce sera un jour meilleur.

Bon là je vais me recoucher :)

Pour moi les soucis de santé sont des blessures de guerre. Si je m'étais laissée faire dans ma vie, si je n'avais pris aucun risque,  je ne pense  pas que je serais encore de ce monde. Alors tant qu'à faire ... :)

Encore une chose : je crois toujours publier dans le désert et que personne ou très peu de gens s'intéressent à moi. En ce moment 30 visiteurs par jour mais allez savoir les nouvelles vont vite.  Je pense pouvoir passer discrétos entre les lignes. Eh que nenni ! Souvent je publie ou fait un truc tout le monde est au courant ! Bon ben voilà encore une erreur de am part! Désolée ! Avant on s'intéressait à moi par phase paroxystique et après c'était le train train. A force d'avoir des phases comme ça ça s'est stabilisé. Voilà ! Avant entourée d'artistes tout le monde avait son oeuvre. Maintenant ce sont d'autres types d'oeuvres avec des codes sans doute différents.

Désolée si j'ai mal jaugé.

Voir les commentaires

D'après le pape François le plaisir culinaire ou sexuel arriverait directement de Dieu :

article Sans Logis cette semaine

 

 

 

Voir les commentaires

Le pouvoir du moment présent livre audio

Voici de quoi se remettre les idées en place

Voir les commentaires

Conversation avec Dieu - livre audio

Pourquoi pas. Intéressant. J'ai commencé une thérapie avec un psycho sommo thérapeuthe qui m'a conseillé ces ouvrages. Cela m'aide beaucoup.

Voir les commentaires

Testé soupe de fânes de navets : pas super bon

C'est un peu amer. Je ne referai plus.

Soupe de fânes de navets. Avec deux bottes de navets pour le couscous. Mets quand même la recette.

1  bottes fânes de navets

2 pommes de terre

2 bouillon poule

1 oignon

Hacher l'oignon et faire revenir dans un peu d'huile. Ajouter les fânes et faire revenir.

Ajouter les pommes de terre et un peu d'eau et les bouillon. Faire cuire puis mixer au mixeur plongeant.

Voir les commentaires

Se connecter à la terre Mère, à la Bible, aux autres, au cosmos :

 

(artisanat du Mexique acheté par mes parents dans une coopérative où travaillaient des personnes de minorité indienne du Mexique. Le monsieur doit être à gauche et la dame à droite - Pacha Mama)

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

J'ai combien de mamans moi ? Oh plein ! Tout d'abord la Vierge Marie qui me protège avec la médaille de la rue du Bac à Paris que j'ai toujours sur moi. Après j'ai ma maman qui est toujours là et encore deux tantes qui ne se sont pas mariées et qui n'ont pas d'enfants. J'ai connu mes deux grands-mères, personnalités fort intéressantes comme les autres femmes de ma famille. Mes parents, bien qu'ayant le certificat d'études, sont d'une intelligence rare, les autres aussi.

Pour mieux les comprendre je me sers de ce qu'on dit sur les signes astrologiques chinois, européens et arabes. Ceci est en constante évolution car les astres se meuvent dans le ciel.

Je m'en sers comme grille de lecture. Parfois je me pose des questions car cela ne doit pas équivaloir à faire de la nécromancie qui est interdite au croyant (Lévitique, le livre des lois)

C'est l'ancien testament mais pour moi la religion juive est là pour rappeler les lois comme ses croyants, pour définir ce qui est permis de ce qui est interdit. La religion musulmane aussi au travers de la prise en compte de ce qui est "haram". Pour moi il ne s'agit pas d'adopter tous les interdits de ces deux religions mais d'entamer un dialogue pour mieux définir l'interdit dans une société laïque, notre société, et mes interdits propres.

(Dans la religion chrétienne il y a aussi des interdits. Je continue d'étudier la Bible, à travers Kanguka, les enseignements du curé de notre paroisse, une amie)

Dans les années 70 il y a eu beaucoup de dérives d'ordre sexuel par exemple ou pour la santé. L'étude des interdits religieux, des tabous des sociétés primitives peut aider une société à mieux définir ses interdits.

Dans Levi Strauss, étude des différents systèmes de parentalité par exemple ( Les structures élémentaires de la parenté) une chose revient : la notion d'inceste. Elle est présente dans toutes les sociétés. En Egypte on se mariait entre frères et soeurs mais tous les mariages n'étaient pas permis. Dans certaines sociétés on a le droit de se marier avec son oncle mais d'autres mariages sont interdits. Partout la notion d'inceste.

Une personne de mon âge, de mon cercle de connaissances à 20 ans est décédée d'une maladie choppée suite à une complication de la fièvre de la grippe. Ses parents ne l'avait pas emmené chez le médecin dans les années 70. (Toujours un retour vers les choses concrètes. S'aider des notions terriennes pour mieux assoir le ciel dans nos vies. C'est un chemin. Et je ne pense pas que cela soit interdit bien qu'il faille le temps)

Ma dernière maman est la pacha mama, la terre mère. Je vais me connecter à elle ce week-end, aller dans mes coins sauvages à moi. Et réfléchir comment connecter et concilier la terre et le ciel en respectant les interdits, le passé et le présent pour recommencer à préparer un peu d'avenir.

(Dans la foi chrétienne, dans le nouveau testament, le verset le plus court est "Jésus pleura", contre les marchands du temple, Jésus s'est laissé habiter par la colère et les a chassé. Jésus s'est laissé habiter par des émotions. Je comprends qu'il faille accepter ce qui nous arrive, ne pas se plaindre et rendre grâce à Dieu mais comme Jésus nous l'a montré nous avons peut être le droit de laisser vivre nos émotions en nous. Le cancer serait le pleur qu'on a pas pleuré, etc. Peut être peut-on quand même rendre grâce à Dieu car il est miséricordieux et nous accepte dans notre faiblesse. Cela n'empêche pas d'avoir la foi. Pleurer sans se lamenter ? Etre en colère pour remettre de l'ordre dans les choses ?)

Et puis parait-il on peut être connecté à l'âme d'une personne quand on aime vraiment. Les corps aussi se connectent mais ça c'est un peu plus durs devant tout le monde. Car bien que j'aille faire les courses au Match et que j'ai fait quelques match avec des hommes comme ça après avoir chatté un peu, connecter mon super corps ( que j'ai bien sûr passé ma vie à entretenir...:)) à un corps qui n'est pas des plus moches devant tout le monde...

( petite baleine ou dauphin en porcelaine gagnée à la tombola de l'église lors d'un après-midi de danses de salon vers novembre- décembre 2019- janvier 2020)

 

ça fait longtemps que je devrais faire un article sur mes tantes et mes grands-mères relai quand ça foirait avec ma mère. Pour moi c'est tellement normal. Comme mon grand-père et mon parrain on été relai quand ça foirait avec mon père. Et l'autre grand-père qui nous a donné un statut social...même si le contact était pus difficile.

C'est si mystérieux la santé, la maladie, la foi et la nature, les astres, le cosmos, les connexions. Pourtant c'est là.

(Moi dans la vie ce que je sais bien faire c'est "écouter toutes les voix" et ensuite trouver un chemin. Bon il est vrai que j'ai entendu des choses "peu recommendables" mais je ne les ai pas écoutée longtemps :))

Voir les commentaires

Attention stationnement : ne renversez pas la pervenche !

 

J'ai discuté avec un monsieur Pervenche hier en allant chez le médecin.

Plus besoin de ticket de stationnement tout est dans la machine. On ne peut plus démarrer en trombe pour éviter la contravention. Ah la technologie ...

En revanche il y a encore des gens qui essayent de renverser les pervenches ou hommes pervenche pour éviter l'amende. Eh oui !

Je me suis renseignée : c'est un mauvais choix. Pour 17 euros d'amende vous risquez 10 ans de prison car les pervenches sont agents assermentés.

 

 

 

Voir les commentaires

Projet de vie :

En 5e j'ai écris la rédaction suivante. Si à la place de "Dame Nature" j'avais écrit "Mère Nature" j'aurai eu 20 sur 20. La prof m'avait donné 19 sans me dire ce qui n'allait pas.

C'est une espèce de projet de vie. Le sujet était "Si j'étais un animal..."

Je trouve ma vie plutôt réussie en regard de ce texte :)

" Si j'étais un animal, je serai un oiseau et je survolerai les mers.

Mon plumage couleur du temps enchanterait les poètes et dérangerait les savants.

Je ne serai pas un grand rapace qui s'attaque aux agneaux, ni une pie dérobeuse d'objets scintillants, mais tout simplement un petit oiseau qui embellit les jours de printemps.

J'encouragerai le laboureur a bien labourer son champs pour que chaque année Dame (Mère) Nature soit satisfaite.

Et à travers les fenêtres de son école, j'emporterai petit Pierre au pays des rêves pour en faire mon ami."

 

Voir les commentaires

Tracer sa voie pour vivre : je vais être une amazone :)

Hier on m'a annoncé que j'avais le cancer du sein. On va m'enlever un petit bout de sein et faire joli et l'autre on verra. D'après mon gynéco pas d'altération de volume :).On verra .... Comme les amazones... C'est le sein gauche. Dans le droit les abcès c'est mieux si l'infection reprend pas ( rien de méchant dans le droit pour le moment). Il y avait un fibroadénome dans le gauche et ils ont fait une biopsie...

Ce n'est pas la première fois que j'ai des ennuis.

Mon ex qui est souvent très pénible mais qui est aussi très intelligent car il sait des choses que personne d'autre ne sait m'a dit que le cancer pouvait apparaitre et disparaitre dans le corps. Cela dépend peut être des cancers. Il faudrait demander à un cancérologue.

Ils ont trouvé de cellules cancéreuses par une biopsie. Mais qu'est ce qu'un diagnostic ? C'est une série de mots, une étiquette que les médecins vous attribuent suivant les protocoles, les usages et les connaissances médicales en vigueur à un temps T, suivant l'expérience et la personnalité du médecin aussi. Dans dix ans ce ne sera plus le même, il y  a 100 ans c'était traité différemment aussi.

Alors je vais obéir à tout, faire les examens me laisser opérer. Nous pouvons être extrêmement reconnaissants pour la médecine française qui nous prolonge la vie surtout quand il s'agit du cancer.

Je ne voulais pas entendre parler de ce diagnostic mais maintenant je l'ai pris en compte. J'ai regardé dans le livre "ton corps te dis : Aime toi" de Lise Bourbeau. J'ai réfléchis.

Je travaille tous les jours. Mes proches me donnent des idées. Je dialogue avec les médecins. Je demande des seconds avis. Je demande mon dossier médical au généraliste pour transmettre aux autres médecins ( c'est mieux qu'ils aient les données scientifiques). Tout cela est possible dans notre pays. Nous avons beaucoup de chance.

Je vais faire un jeûne de fruits et légumes après l'opération ce qui devrait être possible pour moi. C'est ce que mon amie Patty Kempf naturopathe m'avait conseillé.

Je dois continuer d'assurer du mieux que je peux avec des tentatives, fausses route et erreurs mais aussi des choses qui marche sur les Holzwege de ma vie (Holtzweg chemin qui s'arrête tout à coup dans la forêt qui est tracé au fil des promenades des gens et des animaux) (Heidegger je crois- cours de philo de terminale- Bernard BAAS, le prof) Entre autres Bernard BAAS enseignait aux terminales scientifiques l'histoire mais aussi les travers de la démarche scientifique, ses faiblesses. Il nous apprenait à prendre du recul et à ne pas prendre une vérité pour argent comptant parce qu'elle était scientifique notamment. M Baas nous disait qu'il fallait "penser", avoir sa propre réflexion sur les choses et ne pas réfléchir en pensées préformatées. Mais penser pour moi ça a toujours été penser avec les autres, avec tous les autres en faisant mon propre chemin, mon Holtzweg à moi. Dans ma vie j'ai écouté beaucoup de gens et pris en compte beaucoup d'avis :) et j'ai toujours travaillé avec les médecins. Alors c'est vrai il m'est arrivé de les critiquer, voire de leur dire les 4 vérités et de m'insurger. ( Ils ont bon dos les médecins aussi) Mais je bosse avec eux.

 

Voir les commentaires

"Viens et apprends"

"Les sages  d'Israël ne cessent de nous le rappeler et le récit du Séder de Pâques en est l'exemple le plus accompli : l'enfant pose librement des questions sur tout, sur ce que l'on met sur cette table de fête, sur ce que l'on récite et pourquoi.La réponse doit venir du père, souvent enrichie par les commentaires de tous les présents. Et là n retrouve l'un des principes essentiels de la pédagogie, onne peut enseigner que ce que l'on a bien appris. Le père est donc tenu de s'instruire avant 'instruire ses enfants. Pendant les sept semaines qui séparent cette très belle fête de la suivante, Chavouot ou Pentecôte, on fait lire à l'enfant dans certaines synagogues les Maximes des Pères. Extraits de quelques passages : "Procure-toi un précepteur, acquiers-toi un compagnon d'étude, et juge tout le monde avec indulgence" et "quel est le vrai sage ? Celui qui ne dédaignent les leçonsde personne, ainsi qu'il est dit (Psaume, CXIX, 99) : "J'ai mis à profit les leçons de tous mes maitres". Ce qui nous apprendqu'onpeut apprendre de tout être, que l'humilité et l'écoute sont les points de départ du désir du savoir."

Traditionjuive. Calendrier des religions 2020- Eurométropole de Strasbourg

( Je vais mieux et suis entrain de régler mes soucis personnels et redresser la barre qui m'ont conduits à la maladie ou du moins je le crois) "la maladie servirait à redresser son être" La maladie une bénédiction L F C Mees

 

Voir les commentaires

Une réflexion personnelle que je poursuis :

 

Je voulais vous faire part d'une réflexion personnelle que je poursuis. Surtout je ne veux donner de leçons à personne et je sais qu'on ne peut malheureusement ressusciter les morts.  Je ne juge personne et respecte l'opinion de chacun.

 

Dans l'Art du roman, Milan Kundera en retraçant l'histoire du roman européen, nous annonce que les années 90 étaient les années de la fin d'une époque, les années des paradoxes terminaux.

Le roman européen à commencé à la renaissance avec Don Quichotte qui dans un paysage sans Dieu a quitté sa maison.

Le début du roman européen, avec l'humanisme a marqué une période différente des précédentes dans la mesure ou la philosophie et les arts n'étaient plus faits pour louer Dieu et le servir. Contrairement aux arts du Moyen Age, à la philosophie de Saint Augustin et Saint Thomas.

 

De l'humanisme de la Renaissance ont découlés les Lumières mais aussi le colonialisme et les théories raciales (Gobineau, etc) qui ont débouché sur le colonialisme, le nazisme. Les philosophes strasbourgeois Lacoue Labarthe et Jean Luc Nancy ont déclaré dans les années 1990-200 " Le nazisme est un humanisme".

 

La fin du roman européen finalise peut-être cette période de l'histoire occidentale où les choses de l'esprit n'étaient plus élaborées dans le respect de Dieu.

Nous le voyons avec l'écologie qui est d'une extrême urgence. Nous nous devons d'être plus sérieux que par le passé et ne pouvons plus nous permettre les grands débordements autorisés jadis dans la société de consommation.

(Avec la révolution écologique, une autre ére a commencé.)

 

Peut-être qu'il en est de même sur le plan idéologique.

 

Pourquoi ne pas respecter les religions même si l'on est athée ? 

Le blasphème au nom de la liberté ?

Notre société peut rester laïque en respectant les religions.

Il s'agit juste d'être un peu plus sérieux et respectueux comme on ne gaspille plus de nourriture et qu'on jette ses déchets à la poubelle.

Nous sommes à l'ére de la mondialisation. Les pays non occidentaux font évoluer leurs moeurs en faveur des pays occidentaux. Pourquoi nous cantonner dans notre tour d'ivoire en prétendant que nous savons mieux que tous les autres ? Ne pouvons nous respecter les religions  sans toujours avoir peur de perdre un héritage ? Dans la mondialisation tout le monde est obligé de faire évoluer ses pratiques culturelles ( Les aborigènes ne peuvent plus manger de tortue par exemple parce que c'est une espèce protégée) . Pourquoi pas nous ?

Encore une fois chacun son opinion. 

Mon grand-père disait toujours : "Quand tu tombes dans le Rhin il faut nager dans le sens du courant sinon tu t'épuises".

Voir les commentaires

Mot de la semaine 62 : par l'éducation

Mot de la semaine 62 : par l'éducation

"Voyez en l'homme une mine riche en gemmes d'une inestimable valeur, mais seule l'éducation peut l'amener à lui en livrer ses trésors et permettre à l'humanité d'en profiter"

" Les enfants doivent d'abord être formés dans les vertus divines et encouragés et incités à améliorer leur caractère. Par la suite, on doit s'efforcer, dans la mesure du possible, de leur enseigner des sciences, des métiers et des connaissances, car sans les vertus divines et un caractère probe, la simple acquisition du savoir et des arts ne peut suffire."

" Une conduite louable et un caractère noble doivent avoir la priorité car, si le caractère n'est pas formé, l'acquisition du savoir ne pourra se révéler que nuisible. Le savoir est méritoire s'il va de pair avec une conduite morale et un naturel vertueux."   Bahâ'u'llâh

Tradition bahaïe

Calendrier des religions 2020- Eurométrople Strasbourg

Quand un homme guérit le monde guérit avec lui.

Mot de la semaine 62 : par l'éducation

Voir les commentaires

Mot de la semaine 61 : pourquoi faire tout ça ?

Ma grand-mère Augustine se sanglait la taille, s'enveloppait de bandages au Schnaps, se trouait les pantoufles car ses orteils se chevauchaient pour pouvoir continuer à travailler tous les jours. Elle était très dépressive et voulait tout le temps mourrir ( ensemble on avait décidé que le moyen le plus doux de se suicider serait de nous enfermer dans un des deux grands congélateurs de la cave pour les provisions pour l'hiver - viande- fruits-légumes). Elle se soignait aux plantes et après le lycée je devais faire une longue queue dans l'atmosphère étouffante de la petite herboristerie bondée pour lui ramener ses mélanges. Elle avalait différentes mixtures et m'a laissé des livres et l'intérêt pour les plantes et l'automédication ainsi qu'un grand respect pour le savoir des gitans sur la nature.

Un jour je lui ai dit "Mamama tu es bien mal au point. A quoi te servent toutes ces plantes ? Tu crois vraiment que cela apporte quelque chose tout ce que tu fais ?"

Et elle m'a répondu " Si je ne faisais pas tout ça se serait peut être pire".

Et elle avait raison.

Photo de son mariage : mariée en noir. Désolée la photo est pas super. Je vais essayer d'améliorer.

 

Voir les commentaires

Espadrilles pour pieds larges ?

C'est possible à condition de se tourner vers les marques espagnoles ( Merci Carmen !)

Toni Pons,Antonias, Vidoretta, Pikolinos.
Il est possible de commander sur internet et de se faire livrer en France. C'est un peu cher selon ce que vous prenez mais ce sont des chaussures de qualité.
J'ai trouvé mon bonheur chez Toni Pons.
Si vous avez du poids en plus de vos pieds larges pensez à vous assurer que le pied soit bien maintenu dans la chaussures.
Je croyais que c'était impossible mais non, grâce à ma collègue je mettrai des espadrilles cet été.heartlaughwink

 

 

 

 
Achat compulsif d'essuies écransde ma fille pendantles vacances ;)
 
 
 
 

 

 

Voir les commentaires

Livre arrivé "Survivre en ville quand tout s'arrête" Jade Allègre et autres pangolins :

OK. Le bouquin de survie est arrivé. Il est bien. Y a des choses que je savais déjà et des choses à approfondir mais au moins si l'électricité s'arrête je saurai quoi faire et tout de suite.

Il ne me reste plus qu'à prendre des cours de tir pour avoir droit à un fusil.

J'ai gagné un tournoi de tir à l'arc au collège et battu tus les mecs de ma tranche d'âge Faut juste voir si on m'autorise à apprendre à fair edu tir et si je vais m'en donner les moyens. C'était un tournoi interclasses.

Sinon retour aux bonnes vieilles valeurs : faire un gâteau supplémentaire car mon père maigrit à vue d'oeil, fait un pudding de pain rassis aux pépites de chocolat, fait germer des graines de poivrons que j'ai planté ( pour essai), fait cuire la salade du jardin (batavia sans doute) car on ne pouvait pas tout manger ( avec échalottes ail et braisé dans l'huile ça le fait - doit aussi être bon avec les patates), fait du fromage blancavec du lait uht qui avait caillé au frigo (ça a marché).

Je suis un paysan : je ne gâche pas la nourriture et je ne casse rien dans la maison car cela a demandé trop d'efforts à produire.

Sinon juste une chose out of the blue : une nouvelle pandémie se prépare là, plus grave que le covid. La pandémie viendrait de chauve souris en cage qui ont chié sur un pangolin en cage sur un marché et que des gens ont bouffé ensuite.

Alors juste une chose, ne plus bouffer de chien ou de chat ( c'est maintenant interdit en Chine) c'est un progrès certes mais si vous voulez que les choses s'arrangent et y a pas beaucoup de chances que ça marche arrêtez de bouffer du pangolin; d'arracher les cornes des rhinocéros et autres êtres rares ( passe les détails) tout ça parce qu'on arrive plus à avoir une érection ou autre miracle attendu.

Il y a d'autres moyens de gagner de la vitalité que de manger ou tuer des espèces interdites (les  plantes sauvages de la nature : faite-vous du jus d'ortie dans le Magimix, le ginseng ( sauvage si on vous fait l'honneur de vous en vendre ou vous en donner). Toutes les plantes, fruits et légumes non irradiées ( cf supermarchés classiques si la pratique court encore), les tisanes, le shiatsu, la sophrologie et un partenaire qui vous blâme pas dans vos tentatives. Et ça reviendra. Bon sang arrêter de bouffer du pangolin !

Lors de la manifestation du 1er mai de la CGT à Strasbourg sur les blacons de sjeunes filles ont brandi une affiche "Sauvez les pangolins" et sauvez vous vous -même pendant que vous y êtes.

Vous voulez le marasme économique d'une seconde pandémie vous ?

Et parait-il le virus du Covid c'est pas une erreur d'un labo. C'est le n'importe quoi de la mondialisation ( permettre qu'une chauve souris chie sur un pangolin, non mais ! et infectée en plus et après on essuit le pangolin et on le revend au plus offrant ou ptet pas)

La nature a besoin de temps pour réagir. Et là franchement y en a plus  ! Faut arrêter ! De toute façon ça va encore barder !

 

 

 

Hypocrate recommandait aux hommes vieux qui étaient amoureux de femmes jeunes de manger du céleri pour stimuler leur vigueur. Alors just a thing ( salade de céleri cru et bio râpée maison ou jus de céleri cru et bio en smoothie par exemple- les branches de céleri cru et bio ça doit le faire aussi). Je n'ai pas fait de recherche mais il doit y avoir d'autres. Ah oui le pamplemousse aussi ( le viagra est fait à partir de pépins de pamplemousse si je me souviens bien). Un thé vert avant de se lancer..... Et aussi faire du sport pour l'oxygénation ( en a sauvé plus d'un ;)). Le piment aussi vasodilatateur. C'est très bon fourré à la feta en apéritif ( c'est moi qui ai inventé la recette et mise sous gourmandines mais ils ont enlevé mon pseudo car des hackers y avaient accolés des propos pornographiques....)

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>