750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un goûter "kräftig" :

Un oeuf s'est cassé pendant le transport des courses alors je me suis fait un goûter que mon grand-père nous donnait quand on était petits.

(Mon grand-père faisait beaucoup pour nous. Il s'interposait quand on devait avoir la fessée, nous racontait des histoires qu'il inventait blottis sous les couvertures chauffantes des lits des grands-parents, donnait l'exemple, adorait les bisous bien qu'il me repoussait toujours dans un sourire fruste, faisait du vélo, taillait sa vigne, nous construisait des cabanes et des nids pour le lapin de Pâques, faisait le Hanstrapp sous nos fenêtres avec une grosse chaine qu'il avait prit dans l'étable, dansait aux anniversaires sur une musique antinazis avec le haut de forme et la queue de pie de son beau-père, emmenait un sandwich à la vache quiri aux champs pour son 3h, prenait les cheveux de mon grands mère dans ses mains en tirant dessus en guise de geste tendre, élevait des lapins, était toujours tiré à 4 épingles, les cheveux coupés très courts pour aller à la messe, ne donnait jamais de leçons à personne mais se servait de l'ironie pour faire comprendre les choses sans blesser, était courageux mais sans se vanter car il savait qu'il avait eu peur.)

Il battait deux oeufs avec du sel et nous faisait tremper des chevaux de pain blanc ( mouillettes) dedans. Il disait que c'était "kräfig" contenait de la force dans un théorie vitaliste qu'il vantait sans la connaitre sans doute.

Les oeufs provenaient du poulailler et mon grand-père insistait pour qu'il y ait un coq dans le poulailler qui ensemençait les oeufs (bien que cela n soit pas au goût des vegans sans doute)

On amie Patty Kempf naturopathe assaisonait parfois les crudités d'un oeuf battu.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :