750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La société du y a qu'à

 

 

 

 

Mon copain ne prend pas le tram sans payer son ticket. Il dit : " Le plus difficile c’est de respecter la loi ". Je pense qu’il a raison. Pourtant c’est ce que tout le monde va être obligé de faire car Big Brother est dans la rue et ça ne va pas s’arranger. Maintenant la France c’est l’armée pour ne pas dire demain la Chine. Bonjour mondialisation.

 

En effet tout dans la société va vers le flicage et la contrainte : caméras partout, nouveaux système de flicage comme la biométrie et aussi la grande dictature de l’économie : ah les rapaces ! Eh oui maintenant quand vous demandez un dépannage Internet déjà vous payez la communication, ensuite on vous fait de la pub gratos que vous êtes obligé d’écouter ensuite on vous dit que l’attente durera cinq minutes et si vous choisissez d’attendre ils vous mettent un son insupportable dans les oreilles pour que vous raccrochiez et rappeliez : et c’est France Telecom enfin Orange donc un des opérateurs les plus chers. Je vous l’ai dit : des rapaces.

 

Aujourd’hui on vit dans une société où il faut se défendre becs et ongles pour ne se voir refiler des propositions commerciales ou à but humanitaire qui vont vous menez dans l’endettement. Il faut être très malin pour boucler ses fins de mois et user de systèmes de défense radicaux. Vous ne pouvez plus vous permettre d’être humaine, généreuse ça fait bien longtemps que c’est fini. En bref même si vous avez un peu de fric dans les moments ou vous êtes fatiguée les commerciaux arrivent à vous avoir, sans parler de ce cher trésor public dont les taxes reniflent le moindre sous que vous arriver à mettre de côté : des vraies torpilles renifleuses.

 

Après la dictature du bien se comporter niveau santé. Déjà si vous fumez vous aurez pas droit à certains soins. Y a qu’à arrêter de fumer. C’est la société du y’a qu’à.

 

En gros tout ce qui est néfaste, tous les trucs insidieux et parfaitement légaux comme la mal bouffe vendue dans les supermarchés eh ben d’abord on se fait du fric en le refilant aux gens et après on leur dit qu’ils sont pas responsables si ça tourne mal. Les gens qui s’en sortent sont des supers héros genre un mélange des qualités de Gandhi, Rimbaud, Al Capone et Baron de Rothschild. Les autres y payent les pots cassés, se tapent une maladie mentale, un cancer, un chômage, un divorce, etc… Et ce sera tout de leur faute.

 

Si vous permettez je vais vous citer une phrase de Kundera dans son livre sur l’art du roman : " L’avenir jugera et sans aucune compétence "

Kundera dit que le roman est mort en Europe. En gros pléthore de livres mais plus aucun roman comme en URSS sous Staline. Et un gros sentiments de paix et de tranquillité comme après toute mort ou lynchage. Enfin c’est que j’ai lu il y a quelques années déjà. De plus je peux pas vérifier si c’est vrai car j’ai pas le temps : je bosse que voulez-vous. Mais coté intellectuels français je pourrais pas vous en citer un aujourd’hui qui me fasse penser à Jean-Paul Sartre ou Camus. Pour moi le dernier grand, enfin le dernier qui ait dit un peu la vérité dans la lignée du roman c’est Kundera. Les autre y font comme moi. Ils écrivent des histoires et se contentent d’être des témoins de leurs temps : un temps de plus en plus contraignant et collectif à l ‘image de l’Europe, une société genre fourmilière où en a qu’une qui ait le droit de pondre. Ah si je pense à un vrai écrivain, quelqu’un qui dit des trucs vrais sur nous et notre société : Houellebecq. Mais est-ce du roman ? Sans doute. Sais pas. Pas le temps.

 

Vive l’humanité !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Frédéric 26/01/2009 10:07

Amalia,Je re remercie pour ta réponse à mon commentaire m'a agréablement surpris. Bon, et puis... Moi aussi je me "la pète"... Bisou (si tu m'y autorise) et bonne continuation. Je viendrai faire un tour régulièrement.Frédéric

Frédéric 25/01/2009 20:04

Marre des meufs qui se la pètent !Frédéric

Amalia Harmonie 26/01/2009 06:08


Si tu penses à moi , tu as raison. Si tu penses aux autres, aussi.

Bien bonne journée à toi Frédéric.
En fait "C'est à cause des moustiques...."