750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ma cuisine

 

 

 

J’aime beaucoup cuisiner. Dans ma cuisine je vois un pouvoir, le pouvoir des remèdes de bonne femme. Déjà quand vous cuisiner vous même vous faites beaucoup d’économies et vu que j’ai besoin d’en faire je vois la caisse enregistreuse faire défiler les dollars quand je cuisine.

De plus quand je mange bien, je me soigne, je suis de bonne humeur et je prends des forces comme aurait dit ma grand-mère.

Quand j’étais petite nous prenions des repas où les hommes avaient droit à la viande et nous les femmes nous mangions un autre plat. La viande était censée donner de la force pour les travaux manuels.

Les femmes avaient plutôt un repas à base de féculents et de laitages type semoule au lait et compote. Ça ne me dérangeait pas. Quand je mange bien je suis de bonne humeur aussi et souvent je me réjouis du prochain repas.

La bouffe c’est mon moteur. Une façon de se motiver. Mon copain dirait qu’il faut donner de l’énergie au corps. Alors je cultive aussi des herbes sur ma véranda. Pour l’instant persil et cerfeuil. Bientôt ciboulette. C’est très bon pour la santé. Ça apporte plein de vitamines et en plus ça a bon goût.

 

Venons en aux remèdes. Le médecin aussi est une sorte de cuisinier. Et savoir cuisiner n’est pas très loin de savoir se soigner. Souvent j’évite des grippes en prenant de la vitamine C et des Dolipranes. Ainsi j’ai pas besoin d’aller chez le médecin et ça fait des économies à la Sécu. Les massages aussi c’est très bien. Et puis respirer. Savoir se protéger.

 

Il y a pas très longtemps j’avais très mal au genou. Aux urgences ils ont dit que c’était sûrement le ménisque. Je pensais que j’allais être opérée comme mon père du ménisque. Mais mon médecin m’a prescrit un médicament à base de cartilages de poulet et m’a dit de remplacer le lait de vache par du lait de soja et de sérieusement diminuer tous les laitages, de varier les laits ( j’ai pas encore essayé le lait de chèvre !). Du coup ça a mis le temps mais la douleur a fini par partir et avec mon nouveau régime j’ai plus mal depuis mai dernier.

J'aime aussi me promener au jardin botanique, voir toutes les plantes avec leurs parfums, leur apparence, leurs noms. Quelle diversité dans la nature !

Voir les commentaires

Les trains

 P1000471.JPG

 Photo du train Osb : fontière franco allemande

Aujourd’hui nos vies sont composées de différents trains à prendre pour reprendre l’expression utilisée par Kundera dans l’art du roman. En effet durant votre vie vous êtes confronté à des choix et dès que vous faites un choix vous embarquez dans un train. Certaines vie sont régies par le train de l’histoire d’autres par des trains beaucoup plus miteux. Celui d’il faut bouffer par exemple. Le train d’il faut bouffer parlons en. Je crois que ce train beaucoup doivent le prendre et il prend du temps, de l’énergie. Il vous conditionne. Finit beauté de l’esprit, liberté. Le train d’il faut bouffer vous mine.

 

Je crois que le truc le plus difficile aujourd’hui dans notre société d’information c’est que bien souvent vous embarquez dans un train sans trop vous rendre compte. Le train de la cigarette par exemple. Vous fumez pour une raison x ou y et après vous arrivez plus à vous arrêter. A l’époque où vous avez commencé c'était un truc valorisant et maintenant tout le monde vous bannit si vous fumez.

 

Certaines vies sont toutes entières conditionnées par le train de l’histoire. Celle des immigrés qui quittent leur pays pour des raisons politiques et voient leur vie entière changée à cause de positions de leurs famille ou d’eux mêmes dans leur pays d’origine. Ils font des efforts et doivent vivre avec cette nostalgie toute leur vie.

 

En plus là ça y est vous êtes dans un train mais subitement on vous rappelle ou vous donne l’occasion d’en prendre d’autres. Et là vous êtes super mal à l’aise car vous entrez dans un nouveau train. Vous y connaissez rien, vous êtes nulle et vous avez envie de rester dans ce train aussi car c’est possible. Du coup vous êtes dans plusieurs trains à la fois. Ça y est vous avez le don d’ubiquité. Votre temps est partagé entre plusieurs trains que vous prenez quand celui d’il faut bouffer s’arrête. Comme un homme est fait pour voyager dans un seul train vous êtes tout le temps dépassé par les évènements et vous vous sentez nulle.

 

 

Voir les commentaires

Les raisins bleus

 

 

Les raisins bleus sont couchés

épi ,épi bleu ,

Il est terrible de vivre sous les marronniers

Le psychotique a eu du plaisir à lire

Est-ce le commencement de la responsabilité

Les raisins bleus sont couchés

L’horreur est en marche

Il peut être guéri de l’horreur

Ce paquet enfoui dans les racines de l’arbre enchevêtrées

J’ai peur des marronniers

Car ce n’est plus seulement moi

Mais aussi les autres qui guérissent

Les raisins bleus sont mes nuits

Et mes jours qui veillent sur moi

Le vent siffle dans les bois

Une biche passe et laisse dans son sillage

Un infime commencement de voie

Là-bas tout au fond des raisins bleus

 

Voir les commentaires

La bruche

 P1000253.jpg

 

J’aimerais retourner dans ce coin de Bruche à Oberschaeffolsheim

Ce coin sauvage qui subsiste entre trois villages

Tout près de Strasbourg

M’a donné les indices de la sauvagerie

La nature est sauvage en Alsace

D’eau souterraine, de cours d’eau féroces

Vert militaire des arbres noueux

Vert tendre du blé en herbe

Vert poussiéreux du foin séché

Vert brunâtre de l’eau de la Bruche

Il observait les oiseaux

Assis à la table de la petite cuisine

Sur les sapins par la fenêtre

Sans rien dire

Les faisans s’envolent pris de panique

Quand la moissonneuse batteuse

S’avance pour broyer sa progéniture

Implacable

Certains soirs d’été des chiens-loups errent en liberté

Sans maître près de la RN4

 

Ce petit bout de nature sauvage

Est fait d’Oberschaeffolsheim

D’énergie à pousser

Pas de mots pour dire ce qu’on y voit.

Voir les commentaires

La société du y a qu'à

 

 

 

 

Mon copain ne prend pas le tram sans payer son ticket. Il dit : " Le plus difficile c’est de respecter la loi ". Je pense qu’il a raison. Pourtant c’est ce que tout le monde va être obligé de faire car Big Brother est dans la rue et ça ne va pas s’arranger. Maintenant la France c’est l’armée pour ne pas dire demain la Chine. Bonjour mondialisation.

 

En effet tout dans la société va vers le flicage et la contrainte : caméras partout, nouveaux système de flicage comme la biométrie et aussi la grande dictature de l’économie : ah les rapaces ! Eh oui maintenant quand vous demandez un dépannage Internet déjà vous payez la communication, ensuite on vous fait de la pub gratos que vous êtes obligé d’écouter ensuite on vous dit que l’attente durera cinq minutes et si vous choisissez d’attendre ils vous mettent un son insupportable dans les oreilles pour que vous raccrochiez et rappeliez : et c’est France Telecom enfin Orange donc un des opérateurs les plus chers. Je vous l’ai dit : des rapaces.

 

Aujourd’hui on vit dans une société où il faut se défendre becs et ongles pour ne se voir refiler des propositions commerciales ou à but humanitaire qui vont vous menez dans l’endettement. Il faut être très malin pour boucler ses fins de mois et user de systèmes de défense radicaux. Vous ne pouvez plus vous permettre d’être humaine, généreuse ça fait bien longtemps que c’est fini. En bref même si vous avez un peu de fric dans les moments ou vous êtes fatiguée les commerciaux arrivent à vous avoir, sans parler de ce cher trésor public dont les taxes reniflent le moindre sous que vous arriver à mettre de côté : des vraies torpilles renifleuses.

 

Après la dictature du bien se comporter niveau santé. Déjà si vous fumez vous aurez pas droit à certains soins. Y a qu’à arrêter de fumer. C’est la société du y’a qu’à.

 

En gros tout ce qui est néfaste, tous les trucs insidieux et parfaitement légaux comme la mal bouffe vendue dans les supermarchés eh ben d’abord on se fait du fric en le refilant aux gens et après on leur dit qu’ils sont pas responsables si ça tourne mal. Les gens qui s’en sortent sont des supers héros genre un mélange des qualités de Gandhi, Rimbaud, Al Capone et Baron de Rothschild. Les autres y payent les pots cassés, se tapent une maladie mentale, un cancer, un chômage, un divorce, etc… Et ce sera tout de leur faute.

 

Si vous permettez je vais vous citer une phrase de Kundera dans son livre sur l’art du roman : " L’avenir jugera et sans aucune compétence "

Kundera dit que le roman est mort en Europe. En gros pléthore de livres mais plus aucun roman comme en URSS sous Staline. Et un gros sentiments de paix et de tranquillité comme après toute mort ou lynchage. Enfin c’est que j’ai lu il y a quelques années déjà. De plus je peux pas vérifier si c’est vrai car j’ai pas le temps : je bosse que voulez-vous. Mais coté intellectuels français je pourrais pas vous en citer un aujourd’hui qui me fasse penser à Jean-Paul Sartre ou Camus. Pour moi le dernier grand, enfin le dernier qui ait dit un peu la vérité dans la lignée du roman c’est Kundera. Les autre y font comme moi. Ils écrivent des histoires et se contentent d’être des témoins de leurs temps : un temps de plus en plus contraignant et collectif à l ‘image de l’Europe, une société genre fourmilière où en a qu’une qui ait le droit de pondre. Ah si je pense à un vrai écrivain, quelqu’un qui dit des trucs vrais sur nous et notre société : Houellebecq. Mais est-ce du roman ? Sans doute. Sais pas. Pas le temps.

 

Vive l’humanité !

Voir les commentaires

<< < 100 110